bière fut houblon

Qu’est-ce qu’une bière d’abbaye

L’histoire de la bière de monastère remonte au Moyen Âge, lorsque les moines ont commencé à brasser de la bière pour divertir les invités. Aujourd’hui, la bière d’abbaye désigne la bière du monastère, actif ou non. Cette bière est très caractéristique des techniques brassicoles belges. L’Union des Brasseurs de Belgique et son label « Belgium Approved Abbey Beer » permet également d’identifier et d’approuver les bières d’abbaye. Leffe, Grimbergen, Affligem, … de nombreuses bières d’abbaye parmi les plus réputées.

L’histoire de la Bières D’abbaye

peinte de biere

Bien que la bière soit originaire de l’Égypte ancienne, au Moyen Âge, la production de bière a pris son envol en Europe, notamment dans les monastères. Les moines, désireux d’honorer la règle de saint Benoît, ont fourni le logement et la nourriture à tous les voyageurs et ont commencé à produire de la bière. Ils deviennent des experts. Le Roi a joué un rôle décisif dans le l’expension de la bière d’abbaye, en effet, dans un souci de qualité, il a décidé de choisir le brassage de la bière uniquement possible aux moines. Du Xe au XIVe siècle, la bière d’abbaye jouit d’un monopole de production et la réputation de bière d’abbaye est établie. Les laïcs qui voulaient brasser de la bière avait le droit de le faire, mais devaient payer des impôts jusqu’en 1434 : les droits de Gruyt. Les impôts permettaient d’obtenir du « Gruyt », un mélange de plantes servant à fabriquer de la bière dont la recette était tenue secrète par les moines.

La bière d’abbaye a également joué un rôle dans la santé publique pendant la Grande Peste. En plus des propriétés conservatrices du houblon, la méthode de fabrication de la bière en faisant bouillir l’eau de la bière élimine également les micro-organismes. La bière était largement moins dangereuse que l’eau a cette époque !

Plusieurs légendes associant bière et religion racontent cette histoire commune. Au Xe siècle, Saint Arnoul (582 – 640 / saint patron des brasseurs lorrains) persuade un petit village près de Bruges, en Belgique, de ne boire que de la bière pour éviter la peste. Ou Sainte Brigitte de Kildare (451 – 525 / Sainte Patronne de l’Irlande) a écrit à propos de la bière : « Je veux un lac de bière à donner au Roi des Rois. Je veux que la famille au paradis y boive pour toujours. Je veux de la joie dans la boisson.

Comment est brassé une bière d’abbaye ?

service d'une biere

Il n’y a pas vraiment de définition précise du style de brassage de la bière d’abbaye. Le terme définit plus précisément d’où vient la bière, plutôt que comment elle est fabriquée ou sa recette. Cependant, cette dénomination est caractéristique d’un grand nombre de brasseries et de la technologie belge. Mais attention à ne pas confondre bières d’abbaye et trappistes.

Différence entre bière d’abbaye et trappiste

La principale différence entre la bière trappiste et la bière d’abbaye est l’organisation du processus de production, pas les ingrédients. La bière d’abbaye est liée à l’ancien savoir-faire des moines médiévaux : le nom « bière de monastère » indique que la bière est produite selon les anciens métiers et méthodes monastiques.

La bière trappiste, en revanche, n’est produite que dans les monastères trappistes, où la production a lieu au sein du monastère et sous le contrôle direct des moines. Aujourd’hui, il n’y a que quatorze monastères dans le monde qui produisent de l’authentique bière trappiste, et elles sont distribuées en Belgique, aux Pays-Bas, aux États-Unis, en Autriche et en Italie. En 1997, ils rejoignent l’Association Internationale des Trappistes (AIT), qui maintient les spécifications de production de tous les produits trappistes et protège la marque « Authentic Trappist Product » attribuée uniquement aux fabricants.

Critère pour l’appellation Trappiste

Pour une bière portant le nom « Trappiste » il faut :

  • Le produit doit être fabriqué dans l’environnement immédiat du monastère ;
  • La production doit être effectuée sous la surveillance de moines et de nonnes ;
  • Les revenus doivent être utilisés pour les nécessités de la communauté monastique,
  • Accompagner des projets caritatifs et de développements 

Petite liste de bières trappistes 

  • Chimay (Belgique)
  • Achel (Belgique)
  • Rochefort (Belgique)
  • WestMalle (Belgique)
  • Orval (Belgique)
  • Spencer (Etats-Unis)
  • La Trappe (Pays-Bas)

 Bière d’abbaye Belge les plus connues

  • Hoppa Belgium: Belgica Brune et Triple
  • Abbaye d’Aulne : Blonde, Cuvée Royale, Brune, Premier Cru
  • Brasserie de Silly; Abbaye de Forest
  • Abbaye des Rocs: Blonde, Brune, 
  • Alken-Maes : Affligem Blonde, Double, Triple

Les bières d’abbaye les plus connues

  • Brasserie Affligem : Affligem, Postel
  • Brasserie Alken : Grimbergen
  • Brasserie Artois : Leffe
  • Brasserie De Block – Abdij Dendermonde
  • Brasserie du Bocq – Ramée
  • Brasserie du Val-Dieu – Val Dieu

Les Bières D’abbaye en France

verre de biere

Bière de Saint-Wandrille / Brasserie de l’Abbaye :

C’est la seule bière brassée par des moines bénédictins français ! Fondé en 649, les 3 moines du monastère sont toujours vivants et ont reçu une formation professionnelle de vigneron au lycée agricole de Douai. Une alternative très excitante à la vie monastique. Brassée à l’abbaye bénédictine de Saint-Wandrille en Normandie en 2016, cette bière d’abbaye est légèrement sucrée, légèrement amère, et brassée à partir de quatre types de houblons anglais cultivés en France. En termes de % d’alcool, la bière est de 6,5%. Bières hautement fermentées, avec un avertissement trois semaines avant d’être mentionné dans la bouteille. Il est fort à 6,5% et, selon les notes de dégustation de Brewing Brothers, il est rond et légèrement caramélisé en bouche. Les houblons de France lui confèrent des arômes boisés et épicés et des arômes d’agrumes. Les moines viennent de développer une nouvelle stout, Scottici Generis. Aux arômes de fruits rouges, de café et de cacao, cette bière crémeuse rapelle le lien avec le monastère en Irlande. Actuellement seulement brassée deux fois par an.

La bière Saint-Wandrille est de marque Monastique, une association monastique qui élabore des produits répondant aux critères suivants :

•Design exclusif original,

•Approvisionnement responsable en contact étroit avec les fournisseurs,

•Intégrer les exigences qualité dans le processus,

•contrôler la commercialisation et la distribution,

•Engagement pour le développement durable et l’écologie holistique,

•Le processus d’image de marque de l’université est mis à jour tous les trois ans.

 Liste non exhaustive des Bière d’Abbaye française

tonneau biere

Brasserie de Vaucelles

La bière de Vaucelles est développée seulement depuis 2020 dans les anciennes écuries de l’Abbaye de Vaucelles, fondée en 1132 par le moine Bernard de Clairvaux, et abrite une brasserie. Entièrement rénovées par Benjamin Dalmas et Alexis Dujardin, les écuries disposent désormais d’une nouvelle salle de brassage. Simon a 5 ans d’expérience dans de belles brasseries artisanales françaises telles que Rouget de l’Isle et Page 24, développant des recettes basées sur l’authenticité locale. Aujourd’hui, elle dispose de 3 bières à base d’eau de source de Vaucelles et d’orge et de houblon français.

Brasserie de l’Abbaye de Clairmarais : 

Une ancienne bergerie au cœur de la ferme abbatiale, après plus de deux siècles d’inactivité, la brasserie redémarre les activités brassicoles à l’abbaye de Clairmarais. En effet, les moines y brassaient jusqu’à leur expulsion en 1791. Le puits Saint-Bernard fournit de l’eau. L’agriculteur Charles Canler cultive de l’orge. Laurent Delafosse gère le site.

Brasserie historique de l’abbaye de Cato : 

La brasserie historique de l’abbaye de Cato est située sur le site de l’ancienne abbaye de Saint-André. En 1769, l’abbaye possedait depuis longtemps une brasserie jusqu’à sa fermeture en 1924. Après 70 annnées de fermeture, la brasserie et malterie de l’Abbaye de Cato a rouvert ses portes aux visites en 2004 ! La Brasserie de l’Abbaye du Cateau est l’unique brasserie de France qui fermente avec ses cuves ouvertes et écrémées à la pelle. La brasserie brasse Vivat, une bière à la robe dorée.

La Belval :

 L’abbaye de Belval, anciennement abbaye cistercienne trappistine de Troisvaux, est célèbre pour son fromage et sert de la bière brassée par la brasserie Pays Flamand, qui fournit du moût de bière pour le fromage affiné. Pour cette recette, utilisez un peu plus de blé que d’habitude, pour un peu de saveur acidulée. Il y a encore un peu d’amertume quand on le déguste.

Abbaye de Signy :

 La bière biologique traditionnelle de l’abbaye, brassée à partir d’une variété de trois malts et de trois houblons issus de l’agriculture biologique. Le malt spécialement cuit lui donne une couleur dorée presque ocre. Douceur et fruité complètent l’arôme de cette bière, aux arômes subtils, à la bouche ronde, légère et désaltérante.

Comment se sert une bière d’abbaye ?

Les bières d’abbaye les plus courantes sont dorées ou brunes et légèrement sucrées. Leur dégustation sera idéale dans un grand verre et servie entre 8 et 10 degrés. Quatre serviront entre 12 et 14 degrés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page